Je suis une personne à risques et le gouvernement a décidé de me mettre en activité partielle à partir du 1er mai : que dois-je faire ?

La loi de finances rectificative n°2020-473 du 25 avril 2020 a précisé, dans son article 20, que plusieurs catégories de salariés seront désormais placées en activité partielle, dont les salarié.e.s vulnérables présentant un risque de développer une forme grave d’infection au virus SARS-CoV-2. Les salarié.e.s qui partagent le même domicile qu’une personne vulnérable peuvent aussi bénéficier de l’activité partielle.

La procédure à suivre est différente selon ce que vous aviez fait auparavant :

  1. Auto-déclaration sur Ameli.fr : un certificat d’isolement vous est envoyé automatiquement par l’Assurance Maladie, il faut le remettre à votre employeur.
  2. Arrêt prescrit par le médecin : le médecin doit vous faire un certificat d’isolement, idéalement avant le 1er mai, que vous devrez remettre à votre employeur.
  3. Salarié vivant avec une personne vulnérable : vous devez demander à votre médecin traitant de vous faire un certificat d’isolement, que vous remettrez à votre employeur.

Attention : pour les personnels soignants des établissements de santé et les établissements médico-sociaux, les arrêts sont établis par le médecin du travail, ou à défaut par le médecin traitant.

Le passage en activité partielle garantit un maintien de 84 % de votre salaire horaire net, sur une base 35h (voir infra). Des conventions collectives prévoient des dispositions plus avantageuses. Il peut y avoir une perte de revenu si vous aviez une prévoyance : celle-ci ne prévoit pas forcément une prise en charge hors des cas d’arrêt maladie. Pensez à vous renseigner sur ce sujet auprès des ressources humaines.

Des questions ?

Cherchez par expression ou mot-clé

Search
Exact matches only
Search in title
Search in content
Filter by Custom Post Type
FAQ